Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo laboratoire
Les thèses, post-docs & HDR

Groupes de travail

Séminaires & groupes de travail

Les groupes de travail

Conférence Panorisk

La 5e Conférence annuelle PANORisk se tiendra du 15 au 17 novembre 2021.

Le projet PANORisk est financé par la Région Pays de la Loire et rassemble des chercheurs en économie et mathématiques qui travaillent dans les établissements académiques ligériens : Le Mans Université, Université d’Angers, Université de Nantes, Audencia et ESSCA Angers.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cycle de conférences PANORisk démarré en 2016, est dédiée cette année aux Risques et à l’Incertitude. La conférence vise à promouvoir et à dynamiser les échanges scientifiques entre les chercheurs, les professionnels et les décideurs politiques au sujet des enjeux et des priorités réglementaires qu’imposent les dynamiques économiques dans un contexte marqué par l’incertitude.

 

 

Conférence de l’Institut Universitaire de France

30ème anniversaire de l’Institut Universitaire de France (17, 18 & 19 Novembre 2021)

L’épidémie de COVID-19 et le confinement ont mis en évidence la rapidité extrême avec laquelle une crise pouvait s’étendre à l’échelle mondiale et les modifications drastiques de nos comportements s’adaptant dans l’inconnu. Lors de tels événements la différenciation des notions de risques et d’incertitude est nécessaire : « une incertitude mesurable, ou ‘risque’ [...] est différente d’une incertitude non mesurable » (Knight, 1921) [1]. La recherche scientifique, dans toutes les disciplines, navigue dans l’incertitude non-mesurable, ou radicale. Son objet principal est de réduire cette incertitude radicale par la construction d’un savoir permettant de définir un sous-ensemble d’évènements risqués, i.e. pour lesquels l’incertitude devient mesurable.

 

Le colloque « Risques et Incertitude », pluri et interdisciplinaire, est l’occasion d’un bilan rétrospectif des recherches sur le risque et l’incertitude et sur les éventuels avancements significatifs des connaissances sur ces notions. Il ouvre la réflexion – toutes disciplines confondues – au champ large des valeurs heuristiques et des représentations des risques et de l’incertitude dans l’analyse des interactions sociales, économiques, physiques, biologiques et environnementales.

Le colloque «Risques et Incertitude» prend une résonance particulière dans le cadre des 30 ans de l’Institut Universitaire de France qui permet à des universitaires de se consacrer pleinement à leurs activités de recherche. Cet investissement dans ce que la recherche a de fondamental vise en effet à réduire l’incertitude radicale et développer des outils d’aide à la décision scientifique comme sociétale.

Filtres

Ce groupe de travail implique notamment des économistes et des mathématiciens. A l’origine, il incluait aussi des géomètres et des ingénieurs qui peuvent toujours y participer. Il est animé par Alexandre Brouste et Frédéric Karamé. Son objectif est de partager les connaissances et les approches en matière de modèles à variables latentes entre chercheurs provenant de disciplines différentes. Une première piste explorée porte sur l’accélération de l’estimation de ces modèles en finance, de modèles macroéconomiques de type DSGE ou de modèles de mortalité utiles dans le cadre des assurances.

Mean field game

Fondé sur une littérature récente qui permet de modéliser les agents hétérogènes dans une économie formalisée en temps continu. Il est animé par Alexandre Popier, François Langot et Xavier Fairise. Favorisé par le projet PANORisk, il a permis de développer des thématiques communes autour de la santé et de l’impact économique du vieillissement. Ce groupe de travail a obtenu un financement pour le projet HM² par la MSH de Nantes en 2019, ce qui a permis l’organisation d’une conférence internationale au Mans et le financement de mobilités.

Big Data et Machine Learning

Crée en 2019, il est animé par Sylvie Blasco et Salima Bouayad Agha. Il a obtenu un financement de la MSH de Nantes en 2019 pour inviter des intervenants. Ce groupe de travail est appelé à se développer pour favoriser le rapprochement au travers des méthodes quantitatives concernant les données massives de l’axe : Évaluations des Politiques Publiques et Emploi de l’IRA.

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez